URML-Alsace

Bienvenue sur Interface reso, votre portail d'informations santé

Interface reso vous informe

Publié mardi, 1 août 2017

ARS - Epidémie hépatite A chez les HSH : kit de communication et renforcement des actions de prévention

L'Agence Régionale de Santé vous Informe

Epidémie hépatite A chez les HSH :
kit de communication et renforcement des actions de prévention


Entre le 1er janvier et le 30 avril 2017, 455 cas d'hépatite A ont fait l'objet d'une déclaration obligatoire (données SPF) : 65 en janvier, 82 en février, 147 en mars et 161 en avril, soit une augmentation de 130% des cas d'hépatite A déclarés par rapport à ceux déclarés entre le 1er janvier et le 30 avril 2016, 197 cas vs 455.

Bien que l'orientation sexuelle ne soit pas recueillie en routine par la Déclaration Obligatoire, des cas groupés chez les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes (HSH) sont suspectés lors de l'investigation d'épisodes de cas groupés chez des hommes ou lors de l'augmentation du sex ratio homme/femme.

En outre, entre fin 2016 et le 04 mai 2017, le Centre National de Référence a identifié la présence en métropole des 3 souches « épidémiques européennes» circulant chez les HSH dans de nombreux pays européens depuis l'été 2016. Au total, le CNR a identifié 172 prélèvements avec présence d'une de ces 3 souches européennes entre fin 2016 et le 04 mai 2017. Ces prélèvements concernaient pour 94% d'entre eux des hommes (161/172), l'âge moyen était de 34 ans.

Cette analyse confirme l'augmentation de cas d'hépatite A aiguë chez des hommes (18-55 ans) depuis février 2017 et suggère qu'il s'agit principalement de HSH. Il est probable que ces données sous-estiment le nombre réel de cas (personnes asymptomatiques ou cas non déclarés).

Devant ce constat, la Direction Générale de la Santé (DGS) et Santé Publique France (SPF) ont décidé de renforcer les actions de communication ciblées vers les populations à risque. Dans cette perspective, des outils de communication dédiés (dépliant + affiches) sont mis à disposition des associations et des centres de dépistage. Ils seront prochainement disponibles sur le site Internet de l'ARS Grand Est.