URML-Alsace

Bienvenue sur Interface reso, votre portail d'informations santé

Interface reso vous informe

Publié mardi, 6 février 2018

Epidémie de mégalérythème épidémique à l'école maternelle de la Niederau (Robertsau) - Février 2018

L'Agence régionale de santé Grand Est vous informe

Epidémie de mégalérythème épidémique
à l'école maternelle de la Niederau (Robertsau)

Message à l'attention des médecins libéraux des communes de Strasbourg,
Schiltigheim, Bischheim, Hoenheim, Souffelweyersheim, Reichstett, La Wantzenau

Cher Confrère,

Une épidémie de mégalérythème épidémique ("5ème maladie" liée au parvovirus B19) est actuellement en cours dans l'école maternelle de la Niederau située dans la commune de Strasbourg.

Cette maladie bénigne associe une fièvre modérée, une éruption débutant au visage (aspect souffleté), parfois des douleurs articulaires. La période d'incubation peut aller jusqu'à 3 semaines et la maladie est très contagieuse jusqu'à l'apparition de l'éruption.

Des complications hématologiques peuvent survenir chez des personnes porteuses d'une maladie génétique fragilisant les hématies (drépanocytose, thalassémie...) ou chez le sujet immunodéprimé.

Nous souhaitons vous informer de cette épidémie compte tenu du risque fœtal lié au Parvovirus B19. Ce risque est faible. Selon les études les plus récentes, environ 50 % des femmes ne sont pas immunisées en France et présentent un risque de contamination de 30-50 % en cas d'infection dans l'entourage. En cas de primo-infection pendant la grossesse, il existe un risque de mort fœtale (mal chiffré), principalement pendant le deuxième trimestre, un risque d'anasarque fœto-placentaire (1 à 2 %) et de myocardite fœtale. Aucune malformation liée à la contamination fœtale n'a été confirmée à ce jour.

Bien que le risque d'atteinte fœtale soit faible, il est nécessaire que les femmes enceintes de moins de 20 SA qui ont été en contact avec un ou plusieurs enfants atteints de mégalérythème ou qui fréquentent les écoles concernées puissent être informées du risque. Une recherche sérologique visant à détecter une éventuelle primo-infection sera alors proposée à ces femmes.

Devant une notion de contage, la conduite à tenir recommandée chez une femme enceinte de moins de 20 SA est de vérifier rapidement son statut immunitaire en demandant une sérologie (IgG et IgM anti-parvovirus B19) :
• en présence d'IgG et absence d'IgM, la femme est immunisée et peut être rassurée ;
• en l'absence d'IgG et absence d'IgM, refaire une sérologie 15 jours plus tard.
• En cas de séroconversion ou présence d'IgM (les IgM apparaissent de 10 à 15 jours après l'infection), un suivi échographique est à mettre en place pour rechercher d'éventuels signes d'atteinte fœtale qui justifieraient un avis spécialisé.

L'infection peut être également suspectée devant une éruption ou l'apparition de douleurs articulaires chez la femme enceinte.

Si vous souhaitez des informations complémentaires, vous pouvez joindre le service de veille sanitaire de l'ARS Grand Est au 09 69 39 89 89 ou par mail à l'adresse : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Confraternellement,
Le service de veille sanitaire de l'ARS Grand Est