URML-Alsace

Bienvenue sur Interface reso, votre portail d'informations santé

Interface reso vous informe

Publié jeudi, 20 juillet 2017

ALERTE SANITAIRE - Présence de plomb dans l’eau d'un robinet (coin atelier) du centre périscolaire de Gertwiller (67)

L'Agence régionale de santé Grand Est vous informe
Message à l'attention des médecins libéraux du secteur de GERTWILLER

Présence de plomb dans l’eau du robinet
situé dans le coin atelier du centre périscolaire de Gertwiller

Télécharger le courrier

A l'occasion de contrôles de la qualité du réseau d'eau potable effectués au niveau du centre périscolaire de Gertwiller, la présence de plomb a été relevée dans des quantités supérieures aux seuils de potabilité au niveau du robinet situé dans le coin atelier.

Les mesures effectuées lors d'un prélèvement d'échantillon d'eau montrent que le niveau de dépassement du seuil de plomb est élevé – environ 280 fois le seuil – au premier jet, c'est-à-dire avant purge. Ce robinet n'étant habituellement pas utilisé pour des contrôles de routine de l'eau potable, il n'est pas possible de dater le début de la présence de plomb dans l'eau. Il est à noter que les résultats d'analyse des prélèvements au 2ème jet (c'est-à-dire après purge) sont normaux.

Les enfants qui ont consommé de l'eau de ce robinet sans effectuer de purge au préalable ont pu être exposés. Les parents de ces enfants sont susceptibles de vous solliciter à ce sujet.

Il est possible de prescrire à l'enfant une prise de sang en vue d'un dépistage de la plombémie. Cette analyse est prise en charge à 100% par l'Assurance maladie. Dans la plupart des cas d'intoxication par le plomb, la suppression de la source du plomb est souvent la seule action possible, aucun traitement n'étant nécessaire pour une intoxication modérée.

Vous pouvez télécharger les facteurs de risque dexposition au plomb justifiant un dosage de la plombémie pour les enfants de moins de 7 ans et les femmes enceintes selon les recommandations du Haut Conseil de Santé Publique de 2014.

Le seuil de déclaration des cas de saturnisme infantile a été abaissé à 50 µg/L (https://www.formulaires.modernisation.gouv.fr/gf/cerfa_12378.do). Cette déclaration doit être faite à l'ARS par mail ou par courrier. La déclaration d'un cas entraînera une enquête environnementale autour de l'enfant afin d'identifier toutes les sources de plomb auxquelles il a pu être exposé et d'éradiquer ces sources quand c'est possible.

Les agents du pôle Veille et gestion des alertes sanitaires sont à votre disposition pour toute information complémentaire :
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. | Tél : 03 88 88 93 42 | Fax : 03 10 01 01 61

Pour le directeur général de l'ARS,
Le délégué territorial du Bas-Rhin,
René Nething