URML-Alsace

Bienvenue sur Interface reso, votre portail d'informations santé

Interface reso vous informe

Publié mercredi, 24 mai 2017

ALERTE SANITAIRE - Cas groupés de rougeole sur l'Eurométropole - Mai 2017

L'Agence régionale de santé Grand Est vous informe
Message à l'attention des médecins libéraux, des pédiatres, des pharmaciens et des biologistes du Bas-Rhin

Cas groupés de rougeole sur l'Eurométropole

Depuis le 4 mai 2017, 13 cas de rougeole ont été déclarés à l'Agence Régionale de Santé (ARS) sur l'Eurométropole : communes d'Illkirch, Ostwald, Strasbourg-Koenigshoffen, ainsi que sur une commune du Bas-Rhin (Osthouse). Les dates de début des signes cliniques pour l'ensemble de ces cas s'étendent du 24 avril au 20 mai 2017.

Les cas sont majoritairement des enfants, âgés de 8 mois à 3 ans et non vaccinés ou par une seule dose. 8 sur 10 d'entre eux fréquentent une crèche ou un jardin d'enfant. 3 adultes sont également concernés, non vaccinés, ou dont le statut vaccinal reste inconnu.

Pour prévenir une extension du virus de la rougeole en Alsace mais également une dissémination à d'autres régions, il est nécessaire de vérifier si vos patients sont immunisés contre la rougeole (au moins 2 injections de vaccin contre la rougeole pour les individus de 18 mois et plus ou ayant eu un antécédent de rougeole clinique).

POUR RAPPEL

Les personnes de plus de 18 mois, dont la vaccination contre la rougeole n'est pas à jour, sans antécédent connu de rougeole, sans contre-indication à ce vaccin vivant (déficit immunitaire congénital ou acquis, hyperthermie ou maladie infectieuse évolutive, grossesse, allergie vraie aux protéines de l'œuf ou à la néomycine, injection récente de gamma-globulines) devraient compléter leur vaccination jusqu'à 2 doses de vaccin trivalent (délai minimum d'un mois entre 2 doses).
Le rattrapage vaccinal est possible, dans les 72 heures après le contact avec un cas et peut éviter la survenue de la maladie. Il reste préconisé même si ce délai est dépassé [1]. Pour les enfants entre 6 et 12 mois, il existe des possibilités de vaccination qui dépendent du risque d'exposition [2] (attention entre 6 et 8 mois, seul le vaccin monovalent est utilisable).

Le délai moyen d'apparition de l'éruption après exposition est de 14 jours (de 7 à 18 jours). La contagiosité commence la veille des premiers symptômes (fièvre, catarrhe oculo-respiratoire, asthénie, signe de Koplik), soit 5 jours avant l'éruption et s'étend jusqu'à 5 jours après le début de l'éruption. La rougeole est extrêmement contagieuse par voie aérienne (par exemple, quelques minutes en présence d'un cas dans une même salle d'attente sont suffisantes). L'éviction scolaire du cas est recommandée pendant toute la période de contagiosité. Pendant cette période, il ne devra pas non plus participer à des activités extra-scolaires.

Il est nécessaire de rechercher dans l'entourage d'un cas de rougeole, des contacts avec des personnes à risque, incluant les patients ayant pu transiter dans la même salle d'attente de votre cabinet médical : femme enceinte non vaccinée sans antécédent de rougeole, sujet immunodéprimé, enfant âgé de 6 à 11 mois non vaccinés en post exposition, enfant de moins de 6 mois dont la mère n'est pas immunisée contre la rougeole en contact avec un cas confirmé de rougeole depuis moins de 6 jours. Pour ces personnes, un traitement par immunoglobulines peut être réalisé en service hospitalier : il convient dans ce cas de prendre contact en urgence par téléphone avec un des praticiens d'un service hospitalier de pédiatrie ou d'infectiologie avant d'adresser le patient [2].

CONFIRMATION BIOLOGIQUE DES CAS DE ROUGEOLE

Il est nécessaire, à ce stade, de confirmer biologiquement les cas cliniques évoquant la rougeole, par un test biologique.

La sérologie (IgG et IgM) est la méthode de confirmation biologique de référence. Elle doit être faite à partir du 3ème jour de l'éruption (négative en deçà). Il est possible également d'utiliser des kits de prélèvement salivaire mis à disposition gratuitement par Santé publique France via l'ARS. Ils permettent d'éviter une prise de sang, de réaliser une recherche d'anticorps mais également une recherche d'ARN viral par PCR et une identification virale : ils sont utiles en début de phase épidémique afin d'identifier les souches circulantes. Ces kits sont mis à disposition des médecins sur simple appel à l'ARS aux coordonnées ci-dessous (plusieurs kits de prélèvements sont envoyés par la poste - il faut compter 2 à 3 jours avant de les recevoir). Le prélèvement réalisé est ensuite envoyé par la poste au centre national de référence (enveloppe T jointe).

NE PAS OUBLIER

La rougeole est une maladie à déclaration obligatoire : si vous avez pris en charge un cas de rougeole depuis le début de l'année, merci de remplir la fiche de déclaration obligatoire et de la retourner à l'ARS par fax au 03 10 01 01 61 ou par mail à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. . La fiche de déclaration est téléchargeable à https://www.formulaires.modernisation.gouv.fr/gf/cerfa_12554.do. Les agents du pôle de veille et de gestion des alertes sanitaires de l'ARS – DT Alsace sont joignables via le Point Focal Régional :

________________________________________
[1] http://social-sante.gouv.fr/IMG/pdf/calendrier_vaccination_2017.pdf
[2] http://social-sante.gouv.fr/IMG/pdf/VaccinationsRougeole01042015.pdf

Pour le Directeur Général de l'ARS